Catégories
Le Chemin de Fer

Les compagnies

Un réseau qui s’organise

En 1835, est créé la ligne de chemin de fer pour passagers entre Paris et Saint-Germain-en-Laye. Au début du chemin de fer, les concessions étaient accordées à des compagnies privées. C’est sous Napoléon III que le chemin de fer se structure. Des 27 compagnies, il en restera 6 :

-Compagnie d’Orléans (PO)

-Compagnie de l’Ouest

-Compagnie du Nord

-Compagnie du Midi

-Compagnie de l’Est

-Compagnie de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM)

Ligne du Paris-Orléans

La ligne de Paris à Orléans est concédée, en 1838, à une compagnie privée. Le principe du fractionnement des lignes oblige à la création d’autres compagnies pour joindre Bordeaux et Nantes. La Compagnie d’Orléans réussit néanmoins à contrôler la ligne de Vierzon. Un décret du 27 mars 1852 réalise la fusion de ces diverses sociétés.

En 1853, le Gouvernement décide la construction de lignes transversales qui sont concédées à la Compagnie du Grand Central. La constitution de cette compagnie fait partie de la rivalité financière qui oppose le groupe Pereire au groupe de la Haute banque.

Après avoir absorbé un certain nombre de sociétés, le Grand Central se voit refuser l’entrée à Paris et la ligne du Bourbonnais est partagée entre les lignes de Lyon et d’Orléans. Dès lors le Grand central est condamné et son démembrement au profit des compagnies de Lyon et d’Orléans est sanctionné par la loi du 19 juin 1857. Avec le Grand Central, la Compagnie d’Orléans reprend les usines métallurgiques d’Aubin.

Enfin, en 1875, les nouvelles conventions permettent à la Compagnie d’Orléans d’absorber des lignes d’intérêt local.

La Compagnie des Chemins de Fer du Nord

Créé en 1845 par le banquier de Rothschild, son réseau dessert le Nord de la France, de Paris à la frontière Belge, comportant des embranchements vers Calais et Dunkerque.

En 1846, des lignes sont créées : On pouvait faire Paris-Douai et Lille. En 1847 c’est Creil, Saint-Quentin. En 1848, le Paris-Dunkerque.

Dès 1870, le train s’arrête à Beauvais. En 1881, la ligne dessert Compiègne et Soissons.

Durant la période de 1852 à 1889, la Compagnie des Chemins de Fer du Nord absorbe des compagnies qui desservent la région Picardie, le Nord-Est.

La Compagnie des Chemins de Fer de l’Est

A sa création en 1845, elle s’est appelée « Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg ». En 1853, la Compagnie obtient les concessions de Paris à Mulhouse et de Nancy à Gray.

En absorbant le Montereau-Troyes, la Compagnie de Paris à Strasbourg devient Compagnie de l’Est. En 1854, on peut aller de Strasbourg à Bâle. En 1863, est créé le réseau des Ardennes.

Après la défaite de l’armée française face à la Prusse, la Compagnie perd la partie alsacienne et lorraine du réseau. A la fin de la première guerre mondiale, c’est une administration d’Etat qui reprend ce réseau.

Compagnie du Chemin de Fer de l’Ouest

La Compagnie des chemins de fer de l’Ouest est formée le 16 juin 1855   par la fusion des compagnies de chemin de fer :

-de Paris à Saint Germain, de Paris à Rouen,

-de Rouen au Havre,

-de Dieppe et de Fécamp,

-des lignes de Paris à Versailles et Versailles à Rennes,

-de Paris à Caen et à Cherbourg.

De l’Ouest, on pénétrait dans Paris par les rives droite et gauche de la Seine. Les deux gares de la Compagnie du chemin de fer de l’Ouest sont : l’embarcadère du boulevard Montparnasse et celui de la rue Saint Lazare.

La Compagnie du Midi

Ce sont les Frères Pereire qui créent la compagnie en 1852. Le tourisme thermal,  cher à Napoléon III a favorisé le développement de cette compagnie.

Elle rassemble des compagnies qui exploitaient le Sud-Ouest de la France.

-Compagnie de chemin de fer de Bordeaux à Sète

-Compagnie de chemin de fer de Graissessac à Béziers

-Compagnie de chemin de fer de Bordeaux à La Teste

–Compagnie de chemin de fer du Médoc

-Compagnie de chemin de fer de Montpellier à Sète

Compagnie de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM)

Des études sur l’intérêt du chemin de fer de Paris à Lyon et à Marseille se font sous Louis Philippe. La ligne est presque terminée en 1855 : Paris-Lyon-Marseille. Elle est empruntée par Napoléon II, ce qui lui donne le titre d’ »artère impériale ».

Elle est alors partagée entre plusieurs compagnies qui finissent par fusionner en deux entités :

  • La Compagnie du Chemin de Fer de Lyon à la Méditerranée (LM)
  • La Compagnie du Chemin de fer de Paris à Lyon (PL)

Par des traités du 11 avril 1857, approuvés par un décret du 19 juin de la même année, les deux compagnies, sont réunies et le PLM est créé le 3 juillet 1857, par Paulin Talabot qui en deviendra le directeur général de 1862 à 1882.

La S.N.C.F.

C’est en 1937 que les six compagnies sont regroupées dans un réseau unique : la Société Nationale des Chemins de Fer Français.

Cet article a été rédigé en s’appuyant sur des archives nationales et des documents Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.